RMRDWA07. Economie forestière. Los bosques y el sector forestal, los bosques y la silvicultura. J^:. Fiji. 81.  Forme forestière du chêne rouvre, traité en éelaircie futuie pleine. De la forêt Chêne de Blois (Loir-et-Cher). Terrain des areiles à silex. Por favor tenga en cuenta que estas imágenes son extraídas de la página escaneada imágenes que podrían haber sido mejoradas digitalmente para mejorar la legibilidad, la coloración y el aspecto de estas ilustraciones pueden no parecerse perfectamente a la obra original. Huffel, Gustav, 1859-. Paris : L. Laveur
RMRDWA08. Economie forestière. Los bosques y el sector forestal, los bosques y la silvicultura. Fig. 82.  Forme forestière du chêne Pí©doncule. Arbre de résirven de taillis-sous-futaie. Terrain des marnes supraliasiques aux alrededores de Nancy. Circonférégence à hauteur d'homme, 2"83. Hauteur totale, 2.3^,30. Hauteur du fÃ"t !)"",50 environ. Por favor tenga en cuenta que estas imágenes son extraídas de la página escaneada imágenes que podrían haber sido mejoradas digitalmente para mejorar la legibilidad, la coloración y el aspecto de estas ilustraciones pueden no parecerse perfectamente a la obra original. Huffel, Gustav, 1859-. Paris : L. Laveur
RMRDWA05. Economie forestière. Los bosques y el sector forestal, los bosques y la silvicultura. Fiç. 83.â Arbre de cola lis-sous-futaie (Pont à Mousson -Fil'-. Ni. Fig. Si.  Arbre de fiitnie pleine Díaz©aasé fforêl de Blois). Fig. 85. De fidnie âArbre pleine 1res serré (forêt de Berce). Fig. 83. Tormes FORESTIÃRES DE CHENES ROUVRES edades 1 (Profds ealqués sur des pliotographies). "Echelle*. Por favor tenga en cuenta que estas imágenes son extraídas de la página escaneada imágenes que podrían haber sido mejoradas digitalmente para mejorar la legibilidad, la coloración y el aspecto de estas ilustraciones pueden no parecerse perfectamente a la obra original. Huffel,
RMRDWA0B. Economie forestière. Los bosques y el sector forestal, los bosques y la silvicultura. Y:i)^. Fig. "9.  Forme naturelle du chêne Pí©doncule. Le chêne de Raveton, à Montabard (Orne), d'après une photographie de M. G. de Kerv'ille. Circonférégence à 1â¢.00 du sol, 3â¢,90.â Hauteur totale, 24^,90.â Hauteur du fÃ"t, 6â¢,0 environ. 14.. Por favor tenga en cuenta que estas imágenes son extraídas de la página escaneada imágenes que podrían haber sido mejoradas digitalmente para mejorar la legibilidad, la coloración y el aspecto de estas ilustraciones pueden no parecerse perfectamente a la obra original. Huffel, Gustav, 1859-. Paris : L. Laveur
RMRDWA18. Economie forestière. Los bosques y el sector forestal, los bosques y la silvicultura. F'm. ^G DENDROMKTRIE en peut s'affranchir d'une partie des inconvénients des ins- truments ci-dessus en employant le parte dispositiva suivant. Onu Supposons analógico instrumento au compas forestier, mais dont les bras lixe et sont móvil remplacés par deux lunetas M et N (fig. 23) ayant leurs ejes optiques rigoreusement pa- rallèles et perpendicu- laires à la règle RR' sur laquelle sobre mesure leurs distancias.Nu pa- reil système permet évidemment, ne- geant convenablement diri, les lunetas, de me- segura directement le diamètre
RMRDW9YH. Economie forestière. Los bosques y el sector forestal, los bosques y la silvicultura. r,UNA DE LA VALEIJK FORMATfON DES ARBRES OU PEUPLEMENTS 'i8(j principaux et intermédiaires compris (mais ne ces limitant der- niers au peuplement Accessoire recientemente), Ce n'est guía¨re au-dessous hacer 7 5"'. Fig. 113.  Fij^. 114.  Accroissements comparés du Bois et du Fort volumen total dans onu peuplement de sapins, condiciones de végétatioà moyennes" (d'après Schuberg). 110×120 ans pour le sapin, l'épicéun et le ]iètre,de lo ans pour le pin sylvestre, qu'il faudra fixer l'âge d'exploitation, is nous ne quicios compte, dans l
RMRDWA0J. Economie forestière. Los bosques y el sector forestal, los bosques y la silvicultura. T96 l'action dt.s forges naturklles h. hauteur h, OP sera l'ân corresponsal de ge, et -1' est l'accrois- sement moyen à l'ân de GE. D'où celte conclusión que l'accroisse- ment moyen à âge OP nu est mesuré par le coeficiente gulaire- de la droite OM. D'un autre Cà'té, soit MT la tangente en M. Le angulaire coeffi- cientes de MT, ou tangente trigonométrique de dij l'angle MTP est -^. Si nous mesurons (comme nous som- mes convenus de le faire) l'accroissement de l'ordonnée en prenant pour unité celui de l'abscisse, la tang
RMRDWA0F. Economie forestière. Los bosques y el sector forestal, los bosques y la silvicultura. I- ACCnOISSF.MKNT UEH AlUlKl.S 20.) les accroissements devicnnenl hacer plus en plus étroits jusqu'à la circonférégence (1).L'accroissement le plus grande se forme de très bonne heure, is hien qu'il n'est visible (jue sur une la sección assez basse. Il llegar assez souvent que la sección à hauteur d'homme (à I m. 'M) (LU), sol Díaz est©jà trop liante pour qu'on puisse y observador onu máximo dans l'épaisseur des sofás qui vont alors en Díaz©croissant du centre a la circonférégence. Si nous re- présentons graphiciuoment la loi de la var
RMRDWA17. Economie forestière. Los bosques y el sector forestal, los bosques y la silvicultura. 8o DENDROMETRIE Il est cierto qu'il est peu logique de vouloir Díaz©terminer le volumen dos tiges d'ARBRES en fonction d'un diamètre únicos, situé par surcroît tout à l'extrémité, dans la partie du fÃ"t oii la forme influencée pgir le voisinage du point oiî il va s'épanouir en racines, est particulièrement irrégulière. S'est aussi souvent de efforcé de répandre l'usage d'effectuer la mesure du diamètre en un punto variable suivant la longueur des tiges ou tout au moins au-dessus du niveau où l'influence des racin
RMRDW9YM. Economie forestière. Los bosques y el sector forestal, los bosques y la silvicultura. 2 neÂ" l'action des forces naturelles à (lí©vcloppcniont très rapide et dans de très bonnes condiciones. Dans la plupart des cas cependant,le máximo se produit seu- lement Vers l'âge moyen ou encore plus tard lorsque la vía©géta- ción est très ralentie. A partir du máximo l'accroissement annuel diminue assez rapidement dans les bonnes condiciones, dans les mauvaises lentement. L'accroissement moyen, comme nous savons, d'abord infé- rieur à l'accroissement annuel et de plus en plus grand, Lui de- vient égal, culmina, puis
RMRDWA14. Economie forestière. Los bosques y el sector forestal, los bosques y la silvicultura. r:tJHAGK DRS BOIS SIJH ITKf) 87 réciento hacer ceux parus en Allemagne {{), cuarto Díaz©crit une Corán no- laino environ; il serait simplista, en la colección des Atmalcs ieuilletant forestières et delà Forêts Hevue des Eaux et d'en ajou- ter près de deux fois autant à Cette liste. Nous nous bornerons à une description sommaire de quelques-uns d'entre eux. Duhamel du Monceau, dans hijo" Traité de l'exploitation des bois" (2), nous un lais- sé la descripción de presque tous les outils employcsde son temps dans l'exploitation des forê
RMRDW9YY. Economie forestière. Los bosques y el sector forestal, los bosques y la silvicultura. Un 12,0 i5o lio ans. QO 80 100 uo 13,0 l'âs â¢^ cocina hacen del Minotel Lanzi Fil 90 Inlluence de l'isolement sur la grandeiii" des accroissemenls annuels de sapins et épicéas (d'après M. Brenot;. bonne esencia) qui les contrarient en les ou en les enserrant dominante. Ces opéraciones sont exécutées en Francia sous le nom d'((éclaircissementÂ" depuis le XVI® siècle et peut-être avant (1). Nous reviendrons sur l'importancia économique des éclaircies lorsque nous parlerons des peu- plements et nous ferons alors intervenir la con- tenance d
RMRDWA0T. Economie forestière. Los bosques y el sector forestal, los bosques y la silvicultura. Nj CUHAGR:S BOIS sur l'IKD 127. (Le ciiiirljure il). L'expériencia un appris que les courbes de l'es- Pí¨ce ont uiit; forme coiislaminent cóncavo vers lo haut dont le rayon de courbure etlo coellicient angulaire de tangente vont en augnicntantà mesure que l'abscisse ou le diamÂ"îlre augmente (1 j (voir (ig. 38). Cependant il n'est pas rara de voir ce coeficiente constante rester angulaire ou même parfois diminuer pour des diamètres très fuertes (voir fig. 3î) et UI); cela tient à ce que ces arbres de diamètres exceptionnels